FESTIVAL DE CANNES 2019 : DEUX FEMMES REPRÉSENTENT L’AFRIQUE

FESTIVAL DE CANNES 2019 : DEUX FEMMES REPRÉSENTENT L’AFRIQUE

Deux cinéastes africaines marquent leur présence sur la 72ème édition du Festival de Cannes. Maïmouna N’Diaye et Mati Diop, respectivement membre du jury et nominée pour la palme d’or, portent haut le flambeau du continent. Nous vous invitons à les découvrir !

Maïmouna N’Diaye : Première Africaine membre du jury du Festival de Cannes

Maimouna N'diaye - Jury au Festival de Cannes 2019

Maimouna N’diaye/Jury au Festival de Cannes

Réalisatrice et actrice franco-guinéenne, Maïmouna N’Diaye qui a été l’égérie de la 26ème édition du cinquantenaire du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco), est l’une des jurées de la 72ème édition du Festival de Cannes. Surnommée « l’héroïne du cinéma africain », Maimouna N’Diaye est titulaire d’un diplôme d’Etudes Théâtrales Spécialisées à Paris et une formation en réalisation vidéo. Elle débute sa carrière dans plusieurs pays tels que le Burkina-Faso, le Sénégal, la Guinée et la Côte-d’Ivoire où elle joue au sein de la troupe Ymako Teatri. Elle est présente dans plusieurs films tels que La chasse aux papillons, Kirikou et la Sorcière et L’Œil du cyclone. En 2015, elle reçoit le Prix de la meilleure interprétation féminine au FESPACO pour son rôle dans L’œil du cyclone. Les documentaires ‘’ le Prix du Courage ’’ ou encore ‘’ Tranches de vie ’’ portent la signature de Maimouna N’Diaye. Si cette année à Cannes, elle a à charge (avec les sept autres membres du jury) de départager une vingtaine de longs-métrages en lice pour la palme d’or ; il faut dire que l’héroïne du cinéma africain a déjà été membre du jury du Festival de Khouribga (au Maroc) et présidente du jury court métrage à Carthage (Journées cinématographiques de Carthage).

Mati Diop : la relève prometteuse

Mati Diop - En lice pour le Festival de Cannes

Mati Diop – En lice pour le Festival de Cannes

Par son biais, c’est le Sénégal et l’Afrique qui sont représentés. La cinéaste et actrice franco-sénégalaise Mati Diop est la première réalisatrice africaine en lice pour la Palme d’or avec ‘’ Atlantique ’’, son premier long métrage qui parle de l’émigration clandestine dans les pays africains. Formée au Fresnoy (Studio National des Arts contemporains), elle a commencé en tant qu’actrice en jouant pour la première fois dans le film  » 35 Rhums  » de Claire Denis. Elle s’est faite aussi remarquer dans Hermia y Helena de Matias Piñeiro, Fort Buchanan de Benjamin Crotty et Simon Killer d’Antonio Campos. En tant que réalisatrice, elle signe le documentaire  » Mille Soleils « ,  » Big In Vietnam « ,  » Snow Canon  » et  » Atlantique  » ; qui ont été sélectionnés et primés dans plusieurs festivals internationaux comme le Festival de Rotterdam, le FID Marseille, la Mostra de Venise, le festival de Toronto etc. Avec cette sélection, le Festival de Cannes reste fidèle à sa mission qui est de faire émerger des cinéastes au talent prometteur. La jeune dame Franco-Sénégalaise Mati Diop est une vraie révélation. Un talent à suivre de près…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top